Vérino dans GQ – mars 2012

Verino, le cool

Verino est déjà, à 30 ans, un vieux briscard. 200 représentations au théâtre de Dix heures en 2009, les premières parties de Franck Dubosc à l’Olympia et au Zénith, celles de Patrick Timsit, Tomer Sisley, Manu Payet, une apparition dans Bref… Le garçon est modeste, l’artiste pourtant confirmé. Ses salles ne sont pas immenses mais toujours remplies, il n’hésite d’ailleurs pas à en rire (« Ca fait 10 ans que je fais ce métier, et aujourd’hui, j’ai l’impression que j’ai réussi. La preuve, je joue dans une cave »). Son spectacle, parfaitement rodé, parle de tout et à tout le monde. Lui aussi d’ailleurs, c’est une de ses qualités : Une fois le rideau fermé, vous retrouvez l’humoriste devant le théâtre, disponible pour une poignée de main ou une dernière clope.

 

Plus d'articles
ICC n° 56 à l’Apollo Théâtre
X